Interview du mouvement dans La Dépêche du Midi

Ce samedi, La Dépêche du Midi a publié une interview du mouvement « Un projet pour le TFC. » Retrouvez nos réponses en intégralité.

Vous attendiez-vous à un tel final après avoir prédit la descente du club en L2 ?
Les prédictions et pronostics sur l’avenir du club n’ont jamais été le rôle de notre mouvement, nous laissons volontiers cette tache aux journalistes et autre commentateurs. Nous avons surtout fait le choix de l’action. En caricaturant la situation du club via « la fête de la descente » nous souhaitions obtenir enfin une prise de conscience et une réaction de la part de la direction. L’arrivée de Pascal Dupraz, bien que très tardive allait dans ce sens. Il faut quand même saluer le comportement global des supporters toulousains qui n’ont jamais versé dans l’excès même durant les périodes les plus compliquées.

Pensez-vous que les joueurs vous ont entendu ?
Ils nous ont entendu ça c’est clair, même s’ils n’étaient pas les premiers visés. Nous avons discuté avec de nombreux cadres de l’équipe durant cette période, parfois à leur demande. Ils nous ont d’ailleurs fait remonter de nombreux points aberrants sur le fonctionnement du club et le volet sportif.

Vous avez rencontré la direction du club pour présenter votre projet. Quelle a été sa réaction ?
Le but de la réunion ne concernait pas nos propositions, mais nous les avons brièvement détaillées. La direction du club les a très bien accueillies et nous devons nous revoir dans les semaines à venir pour en discuter plus en détail. Nous sommes globalement d’accord sur les constats que nous dressons à travers ces idées, il nous reste désormais à travailler ensemble aux solutions pour parvenir à remplir ces objectifs.

Croyez-vous que la direction va tout mettre en œuvre pour éviter que ne se reproduise le scénario des deux dernières saisons ?
Nous avons eu le sentiment ces dernières semaines que quelque chose de profond est en train de prendre forme entre le club et ses supporters. La direction en a pris conscience également et on ne peut que se féliciter de la volonté affichée de travailler ensemble pour ramener le club sur la bonne voie. Nous nous inscrivons dans une vision à long terme et nos propositions ont pour but de construire dans la durée un club de football attractif et populaire.

Vous dites vouloir « mettre fin à la politique des invitations massives » mais c’est souvent à ce prix que le Stadium se remplit un peu…
Cette proposition n’est pas uniquement le fruit d’un débat au sein des supporters mais s’appuie sur des études très sérieuses provenant du cabinet américain G2 Strategic. Aujourd’hui il faut avoir conscience que le fait de distribuer massivement des invitations dégrade la valeur du produit TFC. Les différentes études sur la question prouvent que le spectateur invité se transforme très rarement en spectateur payant régulier. Bien au contraire, à force d’offrir des billets, les clubs qui ont la même stratégie que le TFC se retrouvent avec des invitations non pourvues. De plus, comment justifier auprès de ses fidèles supporters une augmentation des tarifs alors que les tickets gratuits sont toujours distribués en nombre ? L’objectif numéro un du TFC doit être de fidéliser le public, pas de remplir le stade de façon événementielle. Nous détaillerons très prochainement la stratégie de billetterie que nous proposerons au club d’adopter. Sur ce point comme sur les autres, nous voulons développer une vision de développement à long terme.

Vous souhaitez que 50% des joueurs soient issus du centre de formation. Est-ce réaliste, dans la mesure où de moins en moins de jeunes ont le niveau L1…
Aujourd’hui nous remplissons ces objectifs, donc oui c’est possible mais surtout salvateur. L’histoire récente du club a prouvé que celui-ci était plus compétitif lorsqu’il s’appuyait fortement sur son centre de formation que ce soit via des joueurs formés ou post-formés. L’objectif de cette proposition est surtout de rediriger davantage de moyens financiers vers le centre plutôt que le mercato, qui n’est clairement pas notre spécialité.

Pensez-vous que la fin de saison va booster la campagne d’abonnements ?
Il y a encore quelques mois la rupture était totale, même les plus fidèles allaient au Stadium à reculons. Désormais l’espoir et la fierté sont revenus et le déplacement à Angers a prouvé qu’une base solide de supporters était présente et mobilisée. Les toulousains n’ont pas une grande tradition de l’abonnement, on en revient à la politique de billetterie, mais nous avons bon espoir d’un mieux notable.

A quel mercato vous attendez-vous ?
On espère un recrutement qui privilégiera la qualité à la quantité. Même si la notion de paris est toujours présente lorsqu’on parle de mercato, on espère des profils identifiés de L1 ou L2 plutôt que des joueurs provenant de championnat exotiques. Car pour un Abdennour déniché, combien de Veskovac ?

Qu’envisage la direction du club ?
Il faudrait leur poser la question mais on espère surtout que le coach aura son mot à dire et que le recrutement sera en adéquation avec les besoins réels.

Quel sera le premier signal fort envoyé par la direction qui vous convaincra que les choses ont vraiment changé ?
L’idéal serait de voir que le club souhaite de nouveau se projeter vers l’avant et propose un plan de développement sur plusieurs années avec des objectifs clairs.

About

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *